Puis-je acheter des actions à tout moment ?

Non. Nous ne constituons un capital que lorsque nous recevons les autorisations définitives pour un nouveau projet éolien. De cette façon, en tant que coopérateur, vous avez la certitude que votre argent est investi. 

Les riverains d’un projet éolien sont-ils prioritaires pour l’achat d’actions ?

Oui. La levée de fonds se déroule en 2 phases. Dans un premier temps, les riverains du projet (sur la base de leur code postal) reçoivent une opportunité prioritaire d’acheter des actions de la coopérative. Une fois cette période écoulée, toutes les personnes intéressées par le projet peuvent y investir jusqu’à ce que la totalité du capital soit constitué 

Combien coûte une action de la coopérative ?

La valeur nominale d’une action s’élève à 250 €. Une prime d’émission est ensuite calculée chaque année, selon la capacité de production d’Eoly Coopération. Le montant précis de cette prime d’émission est annoncé lors de chaque levée de fonds. En achetant des actions de la coopérative, vous payez donc la valeur nominale de vos actions, plus la prime d’émission. Le coût d’entrée reste donc en adéquation avec la valeur de la coopérative. Si vous souhaitez ensuite vous retirer de la coopérative, la valeur appliquée sera celle de vos actions au moment de votre retrait, et non au moment de leur achat. 

Y a-t-il une garantie de dividendes ?

Eoly Coopération ne garantit pas de dividende minimum. En vertu des dispositions légales en vigueur, le dividende peut s’élever à 6 % maximum par an et par action.

Qui statue sur la distribution des dividendes ?

Lors de l’Assemblée générale annuelle, les membres de la coopérative approuvent la comptabilité de l’année écoulée. C’est également à cette occasion qu’ils votent pour la distribution ou non de dividendes, ainsi que le montant de ceux-ci. Pour qu’un dividende puisse être distribué, un pourcentage des revenus doit d’abord être versé dans la réserve légale. 

Quelle autorité ai-je en tant que coopérateur ?

Quel que soit le nombre d’actions qu’il possède, chaque coopérateur a son mot à dire à l’Assemblée générale annuelle. Le coopérateur a notamment le pouvoir de nommer les administrateurs de la coopérative et de voter sur la répartition des bénéfices de celle-ci.